Renaud Capuçon

Directeur artistique

Renaud Capuçon, né en 1976 à Chambéry, entré à 4 ans au conservatoire de sa ville natale, intègre à 14 ans le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il étudie avec Gérard Poulet et Veda Reynolds, et dont il ressort trois ans plus tard avec un premier prix de musique de chambre et un premier prix de violon. Il étudie ensuite avec Thomas Brandis à Berlin et Isaac Stern. En 1995, il reçoit le Prix de l’Académie des Arts de Berlin. En 1998 Claudio Abbado le choisit comme Konzertmeister du Gustav Mahler Jugendorchester ce qui lui permet de parfaire son éducation musicale avec Pierre Boulez, Seiji Ozawa, Daniel Barenboim et Franz Welser-Moest. Il entreprend en parallèle une carrière de soliste mais également de chambriste. En 2000 il est nommé « Rising Star » et « Nouveau talent de l’Année » aux Victoires de la Musique qui lui décernent en 2005 le titre de « Soliste instrumental de l’année ».

En 2006, il a reçu le Prix de violon Georges Enesco décerné par la Sacem. Il est le fondateur et directeur artistique du Festival de Pâques d’Aix-en-Provence et du Festival Les Sommets Musicaux de Gstaad, ainsi que professeur de violon à la Haute Ecole de Musique de Lausanne. Renaud Capuçon collabore avec les plus grands chefs et les orchestres les plus prestigieux. Cette saison, Renaud jouera aux côtés des grands orchestres que sont le Wiener Symphoniker, l’Orchestre de Paris, le Rotterdam Philharmonic, la Camerata Salzburg, Konzerthausorchester Berlin, le New York Philharmonic, le National Symphony Orchestra, New World Symphony, sans oublier une tournée en Asie avec l’Orchestre de la Camerata Salburg une tournée en Europe avec le Sydney Symphony Orchestra.

Passionné de musique de chambre, il collabore avec Martha Argerich, Nicholas Angelich, Kit Armstrong, Khatia Buniatishvili, Frank Braley, Guillaume Bellom, Yefim Bronfman, Maria Joao Pires, Jean-Yves Thibaudet, Gérard Caussé, Yuri Bashmet, Myung-Whun Chung, Yo Yo Ma, Mischa Maisky, Truls Mork, Michael Pletnev, et son frère Gautier dans les plus grands festivals : Aix en Provence, Saint-Denis, La Roque d’Anthéron, Menton, Colmar, Hollywood Bowl, Tanglewood, Gstaad, Lucerne, Lugano, Verbier, Salzburg, Rheingau, Bucarest Festival Enescu, Amsterdam, Granada… Sa discographie chez Virgin Classics et Erato est immense. Renaud Capuçon joue le Guarneri del Gesù « Panette » (1737) qui a appartenu à Isaac Stern.

Oleg Kaskiv

Directeur Musical de l’Académie et professeur de violon

Oleg Kaskiv est né à Kremenetz, Ukraine, en 1978. Il a d’bord étudié à l’Ecole de Musique Spéciale de Krushelnytska, puis au Conservatoire Lysenke de Lviv, Ukraine. Durant cette période, il a remporté de nombreux prix, dont les Concours Internationaux Dvarionas (Lituanie) et Kotorovych (Ukraine). Il a rejoint la Menuhin Académie en tant qu’étudiant en 1996, sous la houlette d’Alberto Lysy. Il y enseigne aujourd’hui le violon et dirige l’orchestre de l’Académie. Depuis 2007, il enseigne également au Conservatoire de Genève. Au sein de l’Académie Menuhin, il a joué avec la Camérata Lysy lors de tournées mondiales.
Il a été lauréat de nombreux concours de violons, dont le Queen Elisabeth International Music Competition (Belgique), l’International Oistrakh Competition (Ukraine), l’International Spohr Competition (Allemagne), l’International Montreal Competition (Canada), l’International Premio Lipizer (Italie), et l’International Molinari Competition (Suisse).
Il a joué en tant que soliste avec la Camerata Lysy, la Camerata de Lausanne, l’Orchestre National de Belgique, l’Orchestre Symphonique de Montréal, l’Orchestre Symphonique de Baden-Baden, l’orchestre National de Kiev, et l’Orchestre Philarmonique d’Odessa. Il joue sur un
violon Guarneri del Gesù de 1729.
Oleg Kaskiv joue le violon «Caspar Hauser»  de Giuseppe Guarneri del Gesù (vers 1724), généreusement fourni par un sponsor privé suisse.

Guillaume Chilemme

Assistant de Renaud Capuçon et Professeur de violon

Premier Prix du Swedish International Duo Competition avec le pianiste Nathanaël Gouin, et 3ème Grand Prix ainsi que Prix spécial des élèves des conservatoires de Paris au concours international Marguerite Long-Jacques Thibaud, Guillaume Chilemme figure parmi les violonistes les plus reconnus de sa génération. En 2010, après avoir obtenu ses Masters de Violon et de Musique de chambre avec félicitations dans les classes de Boris Garlitsky et Pierre-Laurent Aimard au Conservatoire National Supérieur de Paris, il part se perfectionner auprès de Stéphane Picard et d’Eckart Runge (Quatuor Artemis) à Berlin, puis auprès de David Grimal à Saarbrücken. Sélectionné par Seiji Ozawa de 2008 à 2013 pour participer à l’International Music Academy Switzerland, il bénéficie de l’enseignement de Nobuko Imaï, Pamela Frank, Sadao Harada, Robert Mann et Seiji Ozawa. Passionné par le répertoire du quatuor à cordes, il fonde avec Marie Chilemme, Matthieu Handtschoewercker et Bruno Delepelaire, le Quatuor Cavatine avec lequel il remporte la même année deux prix au Concours International de Musique de Chambre de Hambourg (ICMC).
En août 2013, le quatuor remporte le deuxième Grand Prix au prestigieux Concours International de Quatuor à Cordes de Banff (Canada).

Guillaume Chilemme forme depuis de nombreuses années un duo avec son ami Nathanaël Gouin. Leur discographie comporte notamment un album consacré aux sonates de Ravel et de Canal (Label Maguelone) et un enregistrement consacré à la musique de Schubert (Label Evidence). Par ailleurs, ils se produisent régulièrement en trio avec Yan Levionnois. Guillaume est invité dans de nombreux festivals : Les Folles Journées de Nantes, Varsovie, Tokyo, Les Sommets Musicaux de Gstaad, Musique à L’Empéri, Les Schubertiades de Schwarzenberg, le Festival de Pâques à Aix-en-Provence, le Festival de l’Orangerie de Sceaux, le Julitafestival en Suède, le Festival des Serres d’Auteuil, La Roque d’Anthéron, le Festival des Arcs, le Festival de Pâques à Deauville… Il s’y produit aux côtés de musiciens tels que Frank Braley, Andreas Ottensamer, Renaud Capuçon, Gauthier Capuçon, Raphaël Pidoux, Michel Portal, Lise Berthaud, Paul Meyer, Emmanuel Pahud, le Quatuor Voce, Alois Posch, Christian Ivaldi, Nicholas Angelich, Pierre Fouchenneret, Claire Désert, Adam Laloum, Victor Julien-Laferrière, Xavier Gagnepain, Florent Boffard, Emmanuelle Bertrand, Khatia Buniatishvili… Depuis 2016 Guillaume Chilemme est le nouveau violon solo de l’Orchestre d’Auvergne.
 
Il est fréquemment invité en tant que Violon solo dans divers orchestres : l’Orchestre du Capitole de Toulouse, l’Orchestre de Radio France, le Malher Chamber Orchestra, l’Orchestre Symphonique de Barcelone, l’Orchestre Gulbenkian de Lisbonne,La Camerata de Salzbourg… Il a fait partie durant du collectif d’artistes Les Dissonances de David Grimal durant de nombreuses années. Guillaume Chilemme se produit régulièrement en tant que soliste. Il est notamment invité par l’Orchestre du Capitole de Toulouse sous la baguette de Tugan Sokhiev, l’Orchestre Besançon Franche-Comté, l’ensemble Les Dissonances, l’Orchestre d’Auvergne… Depuis 2015, il prend part au « Adolph Busch Project », quatuor créé par Renaud Capuçon avec Edgar Moreau et Adrien Lamarca. Les quatre musiciens se produisent dans les plus grandes salles d’Europe (Concertgebouw d’Amsterdam, Musikverein de Vienne, Wigmore Hall de Londres… Il enseigne au sein de l’ International Menuhin Music Academy (Suisse).
 
Guillaume Chilemme est lauréat de la fondation Safran (2015).
Il joue un magnifique violon de Nicolas Lupot « Quatuor Château Pape Clément » de 1795, généreusement mis à disposition par Bernard Magrez.

Gérard Caussé

Professeur permanent d'alto

Gérard Caussé est l’un des rares altistes classiques à mener une carrière internationale de soliste. Il est, avec Nobuko Imai, l’une des deux plus grandes stars de l’instrument depuis William Primrose. Il joue sur un alto très ancien (1560) de Gasparo da Salo. Caussé est étroitement associé à la musique de chambre de Mozart, qui, selon lui, a été le premier compositeur à réaliser le potentiel de l’alto en tant que « médiateur » entre les voix supérieures et inférieures de l’orchestre et du quatuor à cordes.
Il joue également la musique des deux compositeurs de l’ère romantique qui ont le plus favorisé l’alto, Hector Berlioz et Max Bruch.
Cependant, il est aussi un champion particulier de la musique du XXe siècle, car c’est à cette époque que l’alto s’est le plus imposé comme instrument solo. Il joue des œuvres de Bartók, Britten, Martinu et Stravinsky, et des œuvres solos ont été écrites pour lui par Grisey, Hersant, Jolas, Lenot, Masson, Nunes et Reverdy.

Il a participé à la création mondiale du quatuor à cordes Ainsi la nuit d’Henri Dutilleux, communément classé avec les quatuors de Debussy et Ravel comme les plus grandes œuvres françaises de cette forme. Caussé a enregistré plus de 25 disques compacts sur les grands labels EMI, Philips, Erato et Deutsche Grammophon, et a remporté le Prix de l’Académie Charles Gros, le Prix Gabriel Fauré, le Prix de la SACEM et le Grand Prix du Disque français.

Son arrivée, en octobre 2021, à la Menuhin Academy, s’inscrit dans une longue histoire tracée depuis quelques cinq décennies avec Yehudi Menuhin :
En 1970, concert avec Yehudi Menuhin , salle Pleyel à Paris.
Puis, avec l’Orchestre Sinfonia Varsovia, sous la direction de Yehudi Menuhin, plusieurs « Symphonie Concertante » de Mozart avec Vladimir Spivakov.
 Egalement plusieurs Jurys Internationaux présidés par Yehudi Menuhin.
L’histoire se poursuit avec Alberto Lysy, merveilleux violoniste, qui reprend le flambeau de Yehudi Menuhim à la tête de la Camerata.

Un nouveau chapitre s’ouvre donc pour lui en octobre 2021.  À l’invitation de la Menuhin Academy et de son Directeur Artistique, Renaud Capuçon, il vient se joindre à cette École de l’Excellence, et à son éthique au long cours : celle de la transmission, du partage, de l’exigence et de l’inventivité.

Ivan Vukčević

Professeur permanent d’alto

Né en 1976 à Podgorica, Montenegro, Ivan Vukčević, a d’abord étudié au Victorian College of the Arts, Melbourne, puis a été diplômé de la University of Western Australia (mention très bien). En cours d’études, il a remporté en 1998 le Vose Prize Concerto Competition, en jouant le concerto pour alto de Béla Bartók avec le West Australian Symphony Orchestra. Il a aussi gagné les premiers prix de plusieurs concours de musique de chambre, dont le Margaret Bello Prize en 1996 et le West Australian Chamber Music Competition en 1995. Il a été l’alto solo de l’Australian Youth Orchestra et de la Camerata Australia, dans des tournées mondiales entre 1996 et 1998, ainsi que l’invité régulier du Singapore Symphony Orchestra.

l a reçu en 1997 plusieurs bourses d’études, dont le Youth Music Australia Opportunity Grant et la University of Western Australia Travelling Scholarship, qui lui ont permis de venir étudier en Europe la même année et d’obtenir ainsi son admission à l’International Menuhin Music Academy, Gstaad, où il eut pour maîtres Alberto Lysy et Johannes Eskaer. Il reçut son diplôme de l’Académie en 2001. Il fut pendant ce temps l’alto solo de la , se produisant régulièrement comme soliste et en formation de musique de chambre dans quelques uns des lieux et des festivals les plus importants en Europe. En 2001, il remporta la Köckert Viola Competition (Zurich).

Ivan Vukčević a été engagé en 2001-2002 en tant que co-altiste solo dans le Stavanger Symphony Orchestra (Norvège) et, en 2008, comme altiste solo dans le Sinfonieorchester Basel. Depuis 2002 il est l’alto solo de l’Orchestra della Svizzera italiana (Lugano).

En 2008, il a co-fondé le Quartetto Energie Nove (Lugano), un ensemble de renommée mondiale, avec lequel il a enregistré pour Dynamic de remarquables versions, saluées par la critique, de Quatuors de Janácek, Prokofiev et Smetana. Il s’est produit comme soliste dans des ensembles à travers l’Europe, l’Australie, l’Amérique du Nord et l’Asie. Son intérêt pour la musique contemporaine et son aptitude à donner régulièrement des interprétations convaincantes, lui ont valu d’être à la création de nombreuses compositions et de recevoir les dédicaces de compositeurs notables. Ivan Vukčević s’est fait l’avocat de l’alto en tant qu’instrument remarquable de solo.

Depuis 2012, il est professeur d’alto à l’ International Menuhin Music Academy. Il est enfin le Directeur artistique du Mediterranean Notes Music Festival à Tivat (Montenegro) qui attire quelques uns des meilleurs solistes et chambristes du monde et représente le temps fort culturel de l’été Montenegrin. Ivan Vukčević joue sur un rare et puissant Landolfi de 1753, ainsi que sur un alto moderne fabriqué par Bissolotti en 1991.

Clemens Hagen

Professeur permanent de violoncelle

Le violoncelliste Clemens Hagen est né à Salzbourg dans une famille de musiciens. À l’âge de six ans, il a commencé à étudier le violoncelle ; deux ans plus tard, il était étudiant au Mozarteum de Salzbourg et il a ensuite étudié au Conservatoire de Bâle avec Wilfred Tachezi et Heinrich Schiff. En 1983, il a reçu un prix spécial des Wiener Philharmoniker et le prix Karl Bцhm.

Clemens Hagen s’est produit avec de nombreux orchestres illustres, dont le Philharmonique de Berlin, l’Orchestre symphonique de Vienne, l’Orchestre du Concertgebouw, la Camerata Academica Salzburg, l’Orchestre symphonique de la radio de Fribourg (SWR), la Deutsche Kammerphilharmonie Bremen, l’Orchestre de chambre d’Europe, l’Orchestre NHK de Tokyo et l’Orchestre de Cleveland. Il a collaboré avec des chefs d’orchestre tels que Claudio Abbado, Sylvain Cambreling, Daniel Harding, Nikolaus Harnoncourt, Manfred Honeck, Ingo Metzmacher, Horst Stein et Franz Welser-Mцst.

Clemens Hagen a interprété le Triple Concerto de Beethoven à la Styriarte de Graz avec l’Orchestre de Chambre d’Europe sous la direction de Nikolaus Harnoncourt, Thomas Zehetmair et Pierre-Laurent Aimard. Ce projet a été produit par Warner Classics. Il a effectué une tournée en Allemagne avec le Houston Symphony Orchestra sous la direction de Hans Graf. En 2006, Clemens Hagen est retourné au Cleveland Orchestra pour des concerts sous la direction d’Osmo Vдnskд.

Outre ses récitals en solo et ses concerts réguliers avec le Quatuor Hagen, il joue de la musique de chambre avec Martha Argerich, Renaud Capuзon, Itamar Golan, Paul Gulda, Hйlйne Grimaud, Gidon Kremer, Oleg Maisenberg, Andrбs Schiff, Benjamin Schmid et Mitsuko Uchida.

Clemens Hagen a effectué des tournées avec la Radio Philharmonie Hannover NDR et Eiji Oue, se produisant à Vienne, Budapest et Zagreb. Il a également donné des concerts en trio des Variations Goldberg de Bach (arrangées par Sitkovetsky) avec Mihaela Martin et Nobuko Imai à Amsterdam, Rotterdam, Hambourg et Vienne.

Pour le concert d’ouverture des Wiener Festwochen (Festival international de Vienne) en 2009, Clemens Hagen a été invité en tant que soliste à se produire avec les Wiener Philharmoniker sous la direction de Nikolaus Harnoncourt.

Il a enregistré les Sonates pour violoncelle de Beethoven avec Paul Gulda pour JVC Records et le Double Concerto de Brahms avec Gidon Kremer et l’Orchestre du Concertgebouw sous la direction de Nikolaus Harnoncourt pour Teldec. Récemment, Dabringhaus und Grimm a publié un CD de musique de chambre de Brahms et Pfizner, enregistré avec Benjamin Schmid et Claudius Tanski.

Clemens Hagen joue un violoncelle Antonio Stradivari de 1698.

Pablo de Naveran

Professeur permanent de violoncelle

Né en 1975 à Bilbao, Pablo de Naverán a commencé d’étudier le violoncelle à l’âge de 11 ans avec Mihai Besedovschi. Il a été admis à 17 ans à la prestigieuse International Menuhin Music Academy, Gstaad (Suisse), où il a étudié avec Lord Menuhin, Alberto Lysy and Radu Aldulescu, une expérience qui a profondément influencé sa carrière. Il a rejoint plus tard la classe de Philippe Muller au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où il a passé son diplôme académique, en obtenant la plus haute mention. Il a remporté de nombreux prix dans des concours nationaux et internationaux, tels que le Gaspar Cassadó International Cello Competition, le National Spanish Chamber Music Competition for Young Musicians, le premier prix du Conservatoire National de Paris et le prix d’interprétation du Collège d’Espagne à Paris.

Pablo de Naverán s’est produit dans des récitals et comme soliste dans de nombreux pays : Suisse, Allemagne, France, Hollande, Belgique, Suède, Autriche, Italie, Portugal, Espagne, Argentine, Ukraine et Japon, et dans des hauts lieux de la musique tels que le Teatro Colón (Buenos Aires), le Tokyo and Osaka Symphony Hall, le Victoria Hall (Genève), l’Athénée roumain (Bucarest), la Tonhalle (Zürich), la Philharmonie (Berlin), le Teatro Arriaga (Bilbao) et le Mozarteum (Salzbourg).

Étant donné son intérêt particulier pour la musique de chambre, il a été invité à se produire dans de prestigieux festivals : Cello-Fest (Belgrade), Festival de Radio-France (Montpellier), Menuhin Festival (Gstaad), Salzburg Festival, Midis-Minimes (Brussels), Prussia Cove (England), Festival do Estoril (Portugal), Festival of Torroella (Spain), Festival Lysy (Argentina), Incontri Musicali (Siena), Festival Ibérico (Spain), Festival di Pompei (Italy), Schubert Festival (Austria).

Salué par la presse internationale pour son exceptionnel talent musical et ses capacités de communication, Pablo de Naverán a séduit le public comme les critiques depuis son plus jeune âge. Sa discographie variée pour des maisons comme Dinemec Classics (Suisse), Hilargi (Espagne), Several Records (Espagne) ou Stil (France), a été accueillie avec enthousiasme dans les media et dans le public.

À l’âge de 27 ans, il a été engagé comme professeur de violoncelle et de musique de chambre à l’International Menuhin Academy en Suisse, ainsi qu’en tant que violoncelliste solo de la Camerata Lysy. Il a été professeur au Conservatoire Supérieur de Musique d’Estrémadure (Espagne) et il est actuellement professeur permanent à plein temps à la Menuhin Academy en Suisse (à Rolle) où il donnait déjà des cours réguliers. Il est également régulièrement invité à donner des master classes en Suisse, Espagne, Belgique et Portugal.

Pablo de Naverán joue sur un violoncelle Carlo Antonio Testore de 1723.

Olga Sitkovetski

Pianiste accompagnatrice permanente

Née à Moscou, Olga Sitkovetsky a étudié le piano et les compétences d’accompagnement au piano au Collège de Musique affilié au Conservatoire de Moscou et, plus tard, au Conservatoire de Saint-Pétersbourg.
En 1991, Lord Menuhin l’a invitée comme pianiste accompagnatrice à la Yehudi Menuhin School of Music dans le Surrey, Angleterre. Son travail dans l’École de 1991 à 2000 a aidé nombre d’étudiants à gagner les premiers prix dans les plus importants concours internationaux. Olga Sitkovetsky aime maintenant accompagner ces anciens étudiants, devenus des musiciens accomplis, dans leurs tournées à travers le monde.
Depuis son installation en Europe, elle est devenue l’un des pianistes accompagnateurs et des partenaires du duo en activité aujourd’hui les plus recherchés.

Elle s’est produite avec un nombre incalculable de jeunes violonistes et violoncellistes dans différents concours internationaux, tels que les concours Tchaikovsky, Wienawski, Spohr, Monte Carlo Music Masters, Qingdao International Competition en Chine et elle a souvent reçu le prix special du meilleur accompagnateur. Elle fait aussi partie de façon permanente des master classes qui se tiennent à travers le monde, notamment les master classes du Gstaad Festival et les International Master Classes de Sardaigne.

Comme interprète, elle a travaillé avec quelques uns des meilleurs musiciens du monde, tels que Mtslav Rostropovitch, Yehudi Menuhin, Ida Haendel, Andrew Mariner, Gérard Caussé, Tim Hugh, Roman Simovic, et de nombreux autres dans de prestigieuses salles de concert, Carnegie Hall, Concertgebouw, Salzburg Mozarteum, Vienna Konzerthaus. Elle a fait de nombreuses tournées dans toute la Chine avec le violoniste et pédagogue chinois renommé, Hu Kun, et elle s’est produite à plusieurs reprises en Nouvelle-Zélande, avec la gagnante du premier prix des concours Paganini et Michael Hill, Natalia Lomeiko.

Depuis 2017, Olga Sitkovetsky a travaillé avec la prestigieuse International Menuhin Music Academy en Suisse, d’abord sous la direction artistique de Maxim Vengerov et, depuis l’été 2019, celle de Renaud Capuçon.